Madagascar : une mine d’or pour les ornithologues et les simples amateurs d’oiseaux rares

image en-tete
21 août 2018

Vous avez sans doute déjà entendu parler de la faune et de la flore endémiques de Madagascar qui constituent l’une des plus grandes attractions touristiques du pays ?

Dans cet article, nous aimerions vous parler plus particulièrement des nombreuses espèces d’oiseaux que vous ne trouverez nulle part ailleurs que sur l’Ile rouge, et vous inviter à les découvrir dans leurs habitats naturels au cours de votre prochain séjour !

C’est en réalisant votre voyage à Madagascar (Fin septembre à Mi-Décembre), que vous pourrez profiter au mieux des découvertes ornithologiques en terres malgaches, et vous créer encore plus de souvenirs inoubliables au cours de votre passage. A cette période en effet, plus d’une centaine d’espèces d’oiseaux endémiques différentes sillonnent les parcs naturels, et plus généralement, l’ensemble de l’Ile, du Nord au Sud. Vous pourrez ainsi profiter des randonnées classiques, pour découvrir en même temps des oiseaux rares et aux innombrables couleurs, dont certaines combinaisons de couleurs sont parfois inimaginables et à couper le souffle… De plus, c’est également à cette période que des oiseaux migrateurs d’Afrique visitent le ciel malgache et viennent se reproduire sur l’Ile !

Parmi les oiseaux que vous pourrez découvrir, les plus « populaires » sont le perroquet vasa (coracopsis vasa), le perroquet nigra (coracopsis nigra), l’inséparable à tête grise, le héron, ou encore l’aigrette…

Si vous êtes un ornithologue professionnel, vous pourrez admirer de près :

  • Le Merle Rouge de Benson, que vous pourrez voir tout en découvrant la magnifique fenêtre de l’Isalo dans le Sud du pays.
  • Le Tetraka d’Appert (Xanthomixis apperti)
  • Sakalava rail (Amaurornis olivieri), l’ibis sacré de Madagascar (Threskiornis bernieri), Madagascar Fish Eagle (Haliaeetus vociferoides)….

Sinon, en fonction de vos préférences et de vos envies, vous pourrez également découvrir les oiseaux par régions : ceux des forêts ; ceux des lacs, des marécages et de l’océan ; ceux des hautes terres et de la savane ; et ceux des villes ou des villages.

Lors de votre prochain séjour, si vous souhaitez le dédier expressément à la découverte des oiseaux endémiques de Madagascar, comptez environ 3 semaines. Vous pourrez ainsi faire le tour des principaux sites qui les abrite : le Parc national Ankarafantsika (Route de Majunga, vers la côte Ouest), le complexe Mahavavy Kinkony, le parc national Zombitse Vohibasia (sur La RN7), le parc national Tsimanapesotse, les forêts du Grand Sud de l’île, le parc National Ranomafana, le parc national Masoala.

En conclusion, parmi les mille et une choses qui valent le détour sur l’île, figure incontestablement la découverte d’oiseaux rares. Plus de la moitié des oiseaux que l’on peut voir à Madagascar sont des oiseaux endémiques (environ 300 espèces répertoriées et 110 espèces endémiques) !

Avec la SOMACRAM, vous pouvez réaliser des séjours qui soient plus ou moins orientés vers la découverte de ces oiseaux. Nous vous proposons en effet des circuits classiques, au cours desquels vous pourrez, entre autres, découvrir les principales espèces d’oiseaux rares de Madagascar. Mais également des circuits plus spécifiques, au cours desquels nous vous conduirons directement au cœur des sites privilégiés, où sont abritées les espèces d’oiseaux les plus rares, et où vous pourrez aussi en découvrir un maximum de variétés. Ce sera donc à vous de choisir, mais dans tous les cas, soyez assurés que nous ne vous laisserons pas quitter le sol malgache sans avoir contempler dans son ciel, au moins les plus populaires oiseaux endémiques de Madagascar !